×
 

Actualités

LA PLACE ETAIT NOIRE DE MONDE

Publié le 17 septembre 2019, par Philippe Barthe

LA PLACE ETAIT NOIRE DE MONDE

Mais voilà c’était le noir des robes des avocats !

Pourtant voilà un sujet qui impacte TOUS les médecins !

Voila un sujet qui va toucher directement à nos escarcelles ! (ce que nous allons payer plus tard, ce que l’on va nous verser dès aujourd’hui et plus tard )

Voila un sujet qui va toucher nos vies aujourd’hui ! (à quel âge partirez vous en retraite ? )

Aujourd’hui nous avons notre propre caisse de retraite, parce que nous sommes une profession particulière, avec entre autre un début de carrière reculé par des années de formation universitaire qui deviennent de plus en plus conséquentes.

Aujourd’hui quand nos cotisations augmentent, nous savons à peu près pourquoi et où se trouve le problème. Demain l’Etat grand argentier dira "il n’y a plus de sous dans les caisses", alors les cotisations augmenteront, à moins qu’on ne voit ressurgir l’option vignette automobile ?

Aujourd’hui nous savons à quel âge nous pouvons partir en retraite, demain l’Etat nous expliquera (ils sont très forts pour nous expliquer) que pour avoir autant de points que les autres il faudra travailler plus longtemps, logique !

Aujourd’hui nous savons que nous avons cotisé pour avoir 15 ans de reserve, et demain l’Etat va s’emparer du pactole ; aux fourmis que nous sommes par obligation, on dit de devenir cigales, on va gérer vos économies (et quand on voit comment l’état macronien qui vient de lever le plus gros emprunt de l’histoire de la 5ème republique gère notre argent…)

Il n’y a pas de négociation sur les retraites ; il y a un Delevoye qui rencontre quelques privilégiés pour leur demander ce qu’ils pensent et ensuite leur explique ce que le gouvernement va faire, et encore de façon très floue.

Il n’y a pas de negociation sur les retraites : la décision de verser nos cotisations de retraite à l’URSSAF est prise, de façon autoritaire (macronienne ) et fourbe (décision prise pendant les vacances d’été )

La place était noire de monde, et c’était en très grande majorité de jeunes avocats, avec quelques vieux médecins parmi eux ! Pourtant les principaux impactés chez les médecins, ce seront les jeunes !

Si une autre occasion se présente, si nous voulons avoir une chance de faire tomber ce projet ou le faire fortement reculer, car les élections vont fausser la donne, et tout élu qui se respecte ne pense qu’à une chose, son portefeuille (voyez ce que vous voulez dans ce mot…), il faudra que la place soit black and white !

Autres actualités

La FMF construit l'avenir
de la médecine libérale

Top