×
 

Actualités

L’inflation grignote nos revenus

Publié le 7 mai 2022, par Richard TALBOT (Admin)

Depuis quelques années, l’inflation est repartie nettement à la hausse. Je ne l’invente pas, c’est le très sérieux organisme qu’est l’INSEE qui l’écrit, mois après mois. Et si j’en crois la non moins sérieuse Banque de France, le dérapage va encore nettement s’accentuer dans les 3 prochaines années. La hausse des prix de l’énergie atteint 30% sur la dernière année. 

Les chiffres sont implacables : 9,5% d’inflation cumulée depuis la mise en place (partielle) des tarifs de la convention de 2016 au 1er mai 2017, 4,8% prévus pour 2022, 5% probablement pour 2023-2024 … mais le président Macron nouvellement réélu pense toujours qu’ "Augmenter la consultation médicale n’est pas le bon levier".

Mais là nous ne parlons pas d’augmentation ! mais bien de diminution de nos honoraires, de quasiment 15% à la fin de l’année 2022, de l’ordre de 20% à la fin de 2024. 
Ce n’est pas l’aumône de quelques centimes limitée au 31 juillet 2022 qui permettra aux médecins de payer leur personnel, de chauffer leurs cabinets, de payer leurs factures d’électricités, de faire face à leurs charges. 
Le pouvoir d’achat a été l’une des grandes revendications de la campagne présidentielle récente, les médecins libéraux (et de façon générale les professionnels de santé libéraux dont les tarifs sont réglementés) ont évidemment les mêmes besoins que la population. Nous vivons aussi de notre travail, et actuellement le seul moyen de maintenir nos revenus réels est d’augmenter notre somme de travail. 

Le Ségur de la santé a complètement occulté les libéraux. Pas de prime Macron pour nous malgré notre implication dans la crise Covid (mais le droit d’en payer à nos salariés), pas de majoration d’ancienneté pour les libéraux (les salariés ont une prime qui atteint 20% au bout de 20 ans d’ancienneté), pas de prise en compte de la formation continue. 

Mais par contre des IK qui datent du siècle dernier, une MD du début de celui-ci, un point d’indice ROSP, Forfait Structure, ACI MSP immuablement figé à 7€ depuis sa création, et la CS des spécialistes qui bat aussi des records d’ancienneté, puisqu’à 23€ depuis 2002, date à laquelle elle a "gagné" 0,13 € pour arrondir le vieux tarif de 150 F de 1995 !

Faudra-t-il comme en 2002 aller chercher de force non pas la revalorisation mais déjà juste le simple rééquilibrage de nos honoraires ?

 

 

Autres actualités

La FMF construit l'avenir
de la médecine libérale

Top