×
 

Actualités

#jenesuispasunparapluie

Publié le 5 septembre 2020, par Claire CADIX

Voilà une semaine à peine que l’école a repris et déjà une maman me demande un test rt-PCR et un certificat attestant que le petit Jules peut reprendre la classe après un épisode fébrile.
Forte des recommandations de la Société Française de Pédiatrie, je lui explique qu’il n’y a pas d’indication à faire le test (en tout cas dans l’immédiat) et que je ne ferai pas de certificat.
La maman entend mon argumentaire, mais me rappelle le lendemain car la directrice de l’école maternelle veut ce certificat pour accepter le retour de Jules en classe.
Ma collègue a également été interpellée par une maman qui a dû aller chercher sa fille à l’école pour cause de "nez qui coule"
Et ce n’est que la première semaine de classe, je crains une croissance exponentielle de telles demandes si on ne clarifie pas rapidement les normes.
Je contacte le directeur de l’école primaire de mon village pour connaître leurs consignes et l’informer que je ne rédigerai pas de certificat de retour à l’école.
Pour lui, si un enfant a de la fièvre en classe : il doit être masqué, isolé et les parents doivent venir le chercher, aller consulter un médecin, et ne peut retourner à l’école que muni dudit certificat.
Il a besoin de ce certificat, me dit-il, pour se couvrir.
Mais #jenesuispasunparapluie ; après lecture de la circulaire ministérielle, il n’est mentionné nulle part que le retour à l’école est soumis à la présentation d’un certificat.
Certes la COVID génère beaucoup d’inquiétude et de questionnement, mais il faut savoir raison garder, les propos des pédiatres sont rassurants.
Le rôle du médecin est de soigner, informer, prévenir, et certainement pas de faire des certificats pour dédouaner l’Éducation Nationale, nous ne sommes pas des "PAPERASSOLOGUES"

Autres actualités

La FMF construit l'avenir
de la médecine libérale

Top