×
 

Actualités

FMF : Regi ne s’avoue pas battu

Publié le 11 novembre 2011, par (PN)

Le combat des chefs autour de la présidence de la FMF n’est décidemment pas terminé. Alors que Jean-Paul Hamon crie victoire après la décision du TGI de Nanterre le 3 novembre dernier, Jean-Claude Régi dénonce,dans un communiqué daté du 9 novembre, une « communication hâtive du Dr Hamon ». Et le président sortant de la FMF de faire valoir ses arguments : entre autres le fait que le TGI de Nanterre a constaté « l’absence de production d’un procès-verbal d’assemblée générale extraordinaire du 16 avril 2011 », la désormais célèbre AG, du « coup de force », selon Jean-Claude Regi, ou de l’élection, selon Jean-Paul Hamon. Ce dernier répond du tac au tac en envoyant à la presse copie du jugement du 3 novembre : « Régi était bien président le 16 au matin, personne ne le conteste. Le soir ce n’était pas la même chose, » écrit-il dans la lettre qui l’accompagne. Sur le fond, Jean-Paul Hamon a pour l’heure obtenu gain de cause, mais l’affaire est juridiquement compliquée, puisque si le tribunal a admis que le Dr Régi soit lors du procès le représentant de la FMF, il n’en a pas moins jugé irrecevable sa demande d’annulation des délibérations de l’AG du 16 avril dernier. Un raisonnement qui signifie que l’élection de Jean-Paul Hamon à la tête de la FMF n’est pas remise en cause.

Autres actualités

La FMF construit l'avenir
de la médecine libérale

Top