×
 

Actualités

AMELI : Charte de « bonnes pratiques de la téléconsultation » et Mon Espace Santé

Publié le 9 avril 2022, par Marcel GARRIGOU-GRANDCHAMP

J’ai lu avec intérêt sur le site AMELI la charte de « bonnes pratiques de la téléconsultation » :

https://www.ameli.fr/rhone/medecin/exercice-liberal/telemedecine/teleconsultation/charte-de-bonnes-pratiques-de-la-teleconsultation

Dommage que les rédacteurs soient restés « médecins centrés » même si l’article est publié à leur intention et à l’occasion de l’entrée en vigueur de mesures de l’avenant n°9 à la convention médicale notamment en matière de télé expertise ; voir mémo sur le site du CATEL :

https://www.teleconsultez.fr/post/memo-avenant-9-des-evolutions-importantes-pour-les-professionnels-impliques-en-telesante

Dommage qu’ils n’aient pas saisi l’occasion pour évoquer la téléconsultation comme outil de coordination alors que la téléconsultation assistée y a une place de choix et que l’exercice coordonné (MSP, ES, et CPTS) est promu notamment au niveau de la rémunération avec le forfait structure.

Je reste à titre personnel un fervent partisan de cette téléconsultation assistée par IDE ou pharmacien, ce qui élargit le champ d’application notamment aux patients âgés sans équipement numérique et/ou handicapés, ou a l’usage d’utile diagnostics (connectés ou pas) et permet la coordination autour du patient avec l’équipe de soins primaires. C’est d’un intérêt primordial dans le suivi des pathologies chroniques : diabète, IRC, IC, BPCO… Chaque téléconsultation devient un moment d’échanges pour l’équipe, une mini RCP.

Dommage que pour le passage à propos de la prescription, les auteurs n’aient pas plus insisté sur « MonEspace Santé (MES) » ; voir à : https://www.monespacesante.fr/

MES donne la possibilité à tous les médecins d’adresser un document en mode sécurisé à son patient (en attendant la e-prescription) via la MS SANTÉ et il n’était pas inutile d’indiquer que chaque patient disposant de MES dispose d’une adresse sécurisée sur le mode : NIR@patient.mssante.fr : c’est une « brique » fondamentale de MES encore méconnue des médecins et des patients. Et en profiter pour rappeler que le médecin ne risque pas d’être envahi de messages, cette messagerie restant à SON initiative. Voir le test de MES sur le site du CATEL :

https://www.catel-esante.fr/post/lancement-de-l-espace-numerique-de-sante-1er-retour-d-experience-et-elements-d-information

Dans ma région Auvergne Rhône-Alpes nous étions habitués à de tels systèmes grâce à notre GRADEs le GCS SARA qui avait développé des espaces similaires au niveau de son hébergement HADS (HCL) avec « MaSanté connectée » donnant accès à « ViaPatient » … Pouvoir adresser une ordonnance ou tout autre document en mode sécurisé au patient donne tout son sens à l’acte réalisé de bruit en bout à distance.

En effet que penser de l’incohérence d’une télé consultation qui se termine par la venue en présentiel du patient ou de sa famille pour récupérer des documents ou pire d’une téléconsultation respectant les critères de sécurité et de confidentialité qui se termine par l’envoi de documents par une messagerie non sécurisée !

Le CATEL (Club des Acteurs de la TÉLémédecine) fédère les divers intervenants autour de ce thème depuis de nombreuses années et notamment depuis 2 ans sur le sujet de la téléconsultation avec la création d’un collectif et du site  : https://www.teleconsultez.fr/

Sur sa page d’accueil vous trouverez des liens pointant sur les réflexions du collectif :

  • juin 2020 : Les Recommandations du Collectif Téléconsultation aux institutionnel.
  • octobre 2020 : Téléconsultation : publication de fiches-pratiques pour guider les professionnels.
  • novembre 2020 : Témoignages et repères sur la téléconsultation et le télésoin : découvrez les vidéos de CATEL.
  • juin 2021 : Le télésoin autorisé pour tous les auxiliaires médicaux et pharmaciens.
  • novembre 2021 : Mémo Avenant 9 : des évolutions importantes pour les professionnels.
  • Avril 2022 : Téléconsultation : une charte de bonnes pratiques publiée par la CNAM.

Dr Marcel GARRIGOU-GRANDCHAMP, Lyon 3è, CELLULE JURIDIQUE FMF

Autres actualités

La FMF construit l'avenir
de la médecine libérale

Top