×
Assurance Maladie ROSP

Actualités

ROSP : analyse critique …

Publié le : 27 décembre 2015

La CNAMTS a publié récemment une mise à jour de la méthode de calcul de la ROSP et également mis à disposition les chiffres de la moyenne nationale de réalisation des objectifs, ce qui permet de calculer ce que devrait toucher un médecin parfaitement "moyen" en 2016, c’est-à-dire un médecin qui aurait exactement 800 patients "médecin traitant" et exactement les mêmes chiffres que la moyenne nationale.

Critères organisationnels

Notre Dr Moyen est habituellement un bon élève et fait tout bien (du moins selon les critères de la CNAMTS)
Il dispose d’un équipement permettant la télétransmission des feuilles de soins conforme à la dernière version du cahier des charges publié par le GIE SESAM-Vitale (il s’agit au minimum de la version 1.40 addendum 2 bis) et atteint un taux de télétransmission en feuilles de soins électroniques (FSE) SESAM-Vitale supérieur ou égal à 2/3 de l’ensemble des feuilles de soins ; il possède depuis avant 2015 un logiciel de gestion de cabinet médical agréé, capable d’éditer une fois par an une synthèse pour chaque patient, adossé à un LDAP (logiciel d’aide à la prescription) agréé également, a fait au moins une déclaration MT ou un arrêt de travail enligne ou une demande d’ALD en ligne, et a affiché ses horaires sur Ameli et dans sa salle d’attente.
Il peut donc prétendre toucher 2800 € (1750 € si le Dr Moyen n’est pas généraliste et ne fait pas de synthèse pour ses patients car il n’est pas leur médecin traitant)
Mais voilà, cette année le Dr Moyen, comme beaucoup de confrères et consœurs, excédés par la politique gouvernementale, a fait la grève de la télétransmission en début d’année et a donc beaucoup de mal à atteindre le seuil fatidique des 2/3 d’actes en FSE.
Si bien que cette partie de la ROSP va probablement être purement et simplement annulée pour lui en 2016.

Pathologies chroniques :

  • Fréquence des dosages d’HbA1c : la moyenne nationale est à 54%, soit tout juste l’objectif intermédiaire
  • Cet item rapporte donc 50% x 30 points = 15 points
  • Items déclaratifs : le Dr Moyen est très bon (ou un brin truand sur les bords) et atteint donc tous ses objectifs : 115 points
  • Dépistage de la rétinopathie : 62 %, soit en-dessous de l’objectif intermédiaire, et pas de progression : 0 point
  • Statines chez les diabétiques hypertendus : 60%, soit en-dessous de l’objectif intermédiaire, et pas de progression : 0 point
  • Statines et anticoagulants : 61%, entre l’objectif intermédiaire et l’objectif cible. 29,6 points

Prévention :

  • Cancer du sein : 63%, soit en-dessous de l’objectif intermédiaire, et pas de progression : 0 point
  • Cancer du col : 57%, soit en-dessous de l’objectif intermédiaire, et pas de progression : 0 point
  • Vaccination anti-grippale des plus de 65 ans : 0% (la CNAMTS, au 27/12, en est encore aux chiffres du 30/06 !) donc 0 points
  • Vaccination anti-grippale des patients en ALD : 0% (même remarque) donc 0 points
  • Usage des vasodilatateurs : objectif réalisé : 35 points (mais grâce à la CNAMTS qui a déremboursé les vasodilatateurs)
  • BZD à demi-vie longue : 10 %, entre l’objectif intermédiaire et l’objectif cible. 5,83 points
  • BZD < 12 semaines : 14%, soit en-dessous de l’objectif intermédiaire, et pas de progression : 0 point
  • Antibiothérapie : 40%, soit objectif intermédiaire tout juste réalisé : 17,5 points

Efficience :

Génériques (là le Dr Moyen remercie ses amis pharmaciens qui substituent à tour de bras)

Antibiotiques : 84%, soit en-dessous de l’objectif intermédiaire, et pas de progression : 0 point
IPP : 100%, objectif réalisé : 60 points
Statines : 69%, objectif cible (70%) quasi-atteint :58,75 points
Anti-HTA : 82%, objectif réalisé : 55 points
Antidépresseurs : 84%, objectif réalisé : 55 points

IEC/IEC+sartans : 42%, soit en-dessous de l’objectif intermédiaire, et pas de progression : 0 point

Aspirine/anti-agregants plaquettaires : 86%, soit objectif (tout juste) réalisé : 55 points

Au total :

501,68 points, à 7 € du point : 3511,76 €, (±2800 € de ROSP organisationnel s’il peut y prétendre, soit 6311,76 €)

Voilà donc la ROSP 2016 probable du Dr Moyen.

Vous pouvez adapter ces calculs en tenant compte de vos chiffres personnels et de votre patientèle (en faisant une règle de 3 à partir d’une patientèle théorique de 800).

Remarques : on note tout de même que les items qui rapportent le plus ne dépendent pas du médecin ; l’excellent résultat de la (non-)prescription des vasodilatateurs est dû à leur non-remboursement, et le bon résultat des génériques à la substitution par les pharmaciens.

Le résultat catastrophique de la vaccination anti-grippale est consécutif à la politique désastreuse des vaccinodromes H1N1, et celui des mammographies à la non-cotation des mammographies faites dans les hôpitaux.

Alors puisque votre action ne change pas grand-chose à votre résultat, ne vous enquiquinez pas à essayez de changer … travaillez comme vous l’entendez, et prenez l’argent que la CNAMTS vous offre.

Si vous voulez contester, le mode d’emploi est toujours d’actualité, de même que le conseil de s’en tenir à la contestation des chiffres de patientèle, seule vraiment rentable sans y perdre un temps considérable.
Et pour les nouveaux installés, si la CNAMTS essaie de vous truander, ne vous laissez pas faire : vous avez AUSSI droit à votre ROSP.

Et pour l’avenir : on peut à mon avis pronostiquer presqu’à coup sûr une disparition dans la prochaine convention des objectifs réalisés par la moyenne des médecins (ou au moins le durcissement des critères) et, sur le plan organisationnel, le renforcement de l’utilisation des téléservices (1 seule utilisation est vraiment symbolique) et l’obligation de réalisation des synthèses annuelles.

La FMF construit l'avenir
de la médecine libérale