×
 

Actualités

Les syndicats évoluent et c’est tant mieux

Publié le 21 juin 2012, par Jean-Paul HAMON

Après avoir dénoncé violemment le 4 avril 2011 la présence de syndicats de jeunes médecins aux négociations conventionnelles, le "principal syndicat de médecins libéraux" réclame la présence de des jeunes à la négociation conventionnelle qui va s’ouvrir.

Après avoir supprimé le forfait médecin référent qui permettait à 8000 médecins généralistes d’avoir une secrétariat d’accueil, le "principal syndicat de médecins libéraux" vante désormais le forfait secrétariat obtenu par les médecins belges.

Les écailles tombent une à une des paupières du "principal syndicat de médecins libéraux" et c’est un bien pour la démographie libérale qui est passée de 14% à 9% sous le règne sans partage de ce "principal syndicat de médecins libéraux".

Gageons que, la lumière arrivant, il dénoncera la convention basée sur la dite performance qui ne favorise que les affaires des sociétés informatiques et entraîne les médecins sur une pente dangereuse faite de coercition et de contestation pour des primes peau de chagrin.

Après avoir organisé la désertification de la médecine libérale, après avoir laissé laminer les 2 spécialités qui étaient les seules à atteindre la moyenne de rémunération européenne, la biologie et la radiologie, le "principal syndicat de médecins libéraux" retrouve soudain des accents de tribun pour exiger la revalorisation de l’ensemble du secteur 1 et s’apprête à aller négocier des miettes dans la mascarade conventionnelle .

La médecine libérale est désertée. 

La médecine libérale coûte 3 fois moins cher que l’hôpital. 

L’heure d’une vraie réforme est venue qui commence avec l’aménagement des études pour valoriser l’exercice libéral

  • avec une éducation du patient sur le bon usage des urgences hospitalières (3 milliards)
  • avec la volonté de ne pas laisser les 20% de patients guéris encore hospitalisés car les libéraux n’ont pas les moyens de les accueillir à domicile (20 milliards)
  • avec un niveau de dépenses pharmaceutiques qui revenant au niveau de l’Allemagne économiserait 8 milliards.
  • avec une moralisation des remboursements des complémentaires et de leurs frais de gestions (5 milliards)

La FMF est prête à s’engager dans une réforme qui redonne à chacun son véritable rôle. 

La FMF est prête à s’engager dans une convention basée sur la coordination des soins et à garantir l’accès aux soins et la continuité des soins.

Le gouvernement a devant lui 5 ans sans élections majeures. Il possède tous les leviers du pouvoir y compris en région.

Il a les moyens de cette réforme attendue par la FMF pour le plus grand bien des patients.

En aura t’il le courage ??

 

DrJean-Paul HAMON

Président FMF
171 jean Jaurès
92140 Clamart
jp.hamon.dr@wanadoo.fr
06 60 62 00 67

 

Autres actualités

La FMF construit l'avenir
de la médecine libérale

Top